Les mots sont gros…

André SchmitzLes mots sont gros et forts.
Les chiens se terrent et les enfants
ont peur. Sur la table les
viandes auxquelles on ne touche pas
sont plus saignantes que jamais,
les laits plus pâles qu’à l’ordinaire.

Dehors les éboueurs passent et crient,
les poubelles sont vides et dans la
cuisine les cœurs sont infiniment gros.

***

André Schmitz, poète belge né en 1929

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s