Photos

Les arbres murmurent donc le soir quand, mal à l’aise, nous affrontons nos pensées puériles. Les arbres pensent des pensées longues, des pensées au souffle lent et reposant, tout comme ils ont des vies plus longues que les nôtres. Ils sont plus sages que nous, tant que nous n’avons pas encore appris à les écouter. Mais dès que nous apprenons à écouter les arbres, la brièveté, la rapidité et la précipitation d’enfant de nos pensées procurent une joie incomparable. Quiconque a appris à écouter les arbres n’a plus envie d’être un arbre. Il ne veut pas être autre chose que ce qu’il est. C’est ça, être chez soi. C’est ça, le bonheur.

Hermann HESSE
« Vagabondages »


La cigarette ce n’est pas elle qui nous tue, c’est nous qui la tuons.


Ma petite amie, la cigarette,
J’ai passé avec toi plus de temps qu’avec quelqu’un d’autre
Nous nous détruisons mutuellement,
tout doucement.
Marcin Świetlicki

chats
chatonschat_oiseauEt l’amour dure toujours…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s