Les mots sont gros…

André SchmitzLes mots sont gros et forts.
Les chiens se terrent et les enfants
ont peur. Sur la table les
viandes auxquelles on ne touche pas
sont plus saignantes que jamais,
les laits plus pâles qu’à l’ordinaire.

Dehors les éboueurs passent et crient,
les poubelles sont vides et dans la
cuisine les cœurs sont infiniment gros.

***

André Schmitz, poète belge né en 1929

Publicités

Coq O Rico

Ce matin-là à la lumière vive de l’été
Moi l’enfant que j’étais
Par le joli chant du coq
Je fus réveillé

Quand j’entrai dans le poulailler
Par sa crête hérissée et colorée
Je fus émerveillé

Si tôt ce matin
Je ne savais pas qu’en entrant
Dans cette basse-cour
Je trouverais l’amour

***

Patricia Jacquart