Oshinn ReidC’est l’automne,
je tiens ta main,
les feuilles exposées au vent,
comme les mouches
à viande goulues,
s’envolent
du pommier
incapable
d’oublier.

***

Károly Fellinger

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Károly Fellinger – Pièce amoureuse

Publicités