Pourquoi la poésie?

perfectanimalshots24

La poésie
pour vivre dans un monde irrespirable
pour traverser l’enfer du temps
pour arracher les racines de l’habitude
pour que meurent les certitudes
pour explorer l’archipel de la folie
pour guérir les meurtrissures de l’âme
pour affronter le bloc du réel
pour sourire au malheur
pour survivre au fracas du monde
pour vivre chaque instant d’éternité
pour t’aimer plus que je ne m’aime
pour faire jaillir la beauté du néant
pour briser les os du mensonge
pour faire pleurer la mort
pour t’ensevelir de ma douleur
pour t’aimer comme un assassin
pour crier ce qu’on n’a jamais dit
pour dompter le vertige des mots
pour absoudre les crimes du langage
pour lire dans tes yeux l’abandon
pour psalmodier les erreurs de jeunesse
pour entendre les oiseaux célébrer le printemps
pour redonner aux choses leur intrinsèque beauté
pour donner à ma naissance le sens de la mort
pour rimbaldianiser la vie

La poésie pour être qui je suis.

***

Stéphane Chabrières (né en 1970)

Publicités

I love you

Je t’aime parce que je t’aime et voilà tout
et de t’aimer j’en arrive à ne pas t’aimer
et de t’attendre alors que je ne t’attends plus
mon cœur peut en passer du froid à la brûlure.

Je ne t’aime que parce que c’est toi que j’aime,
et je te hais sans fin, te hais et te supplie,
et la mesure de mon amour voyageur
est de ne pas te voir, de t’aimer en aveugle.

Et si, lumière de janvier, tu consumais
ton rayon cruel, et mon cœur tout entier,
me dérobant la clef de la tranquillité?

En cette histoire je n’arrive qu’à mourir
et si je meurs d’amour, c’est parce que je t’aime,
parce qu’amour, je t’aime, et à feu et à sang.

***

Pablo Neruda (1904-1973) – La Centaine d’amour
Traduit par Jean Marcenac et André Bonhomme